fbpx

«  Tiens le MATIF remonte. » « J’ai signé un contrat indexé matif.» «Mon voisin a un compte matif.» « Il faut vraiment que je fasse une formation matif…. »

Tout le monde en parle du Matif. Mais c’est quoi au juste ?

Un peu d’histoire pour comprendre le MATIF

1986 : Interdit en France depuis le front populaire en 1936, le gouvernement autorise de nouveau l’ouverture d’un marché à terme à la bourse de Paris. La société MATIF.SA (Marché A Terme des Instruments Financiers) est née. Rebaptisée Marché A Terme International de France après une première fusion en 1988, cette bourse proposait à l’époque divers contrats à terme sur les produits financiers, notamment sur les taux d’intérêt.

1992 : La première réforme de la PAC libéralise totalement le secteur des oléagineux et ouvre la porte à la volatilité des prix. La filière française sous l’égide de l’ONIDOL part à la recherche de solutions privées pour gérer le risque de prix et regarde notamment comment font les américains en utilisant le marché à terme de Chicago sur le soja.

1994 : la société MATIF lance, à la demande de la filière, son premier contrat à terme sur matière première avec la graine de colza. Des courtiers en jacquette à couleurs négocient sur le parquet du palais Brongniart des contrats de colza à terme pour leurs clients de la filière.

1996-1998 : MATIF étend son activité sur les matières premières agricoles au blé tendre puis au maïs.

1999 : Devenues des plateformes de négociation électroniques, les bourses de Paris, Bruxelles, Amsterdam puis Lisbonne fusionnent pour fonder Euronext.

Aujourd’hui : La place financière qui gère les produits agricoles, c’est Euronext Paris SA, voilà pourquoi il faudrait parler du marché et des cours sur Euronext. Mais l’histoire est telle que dans l’usage de la profession et dans le monde entier, quand on veut parler du colza, du blé tendre et du maïs cotés historiquement à la bourse de Paris, on emploie toujours le terme de MATIF.

Le MATIF et ses repères pratiques

  • Les horaires :

Du lundi au vendredi non-stop de 10h45 à 18h30.

  • Les titres financiers échangés :

Des contrats à terme de 50 tonnes que l’on appelle des « lots » dans le jargon.

Mais aussi leurs dérivés que sont les options Put et Call.

  • L’accès : Pour traiter sur ce marché financier, il faut détenir un compte dédié chez un organisme bancaire dit compensateur et passer ses ordres via un négociateur. Bien souvent compensateur et négociateur sont réunis dans la même société.

Le MATIF en 4 questions ?

mot question formé en scrable

Est-ce que je peux « vendre » ma récolte de blé sur le MATIF ?

Oui et non.

Non, car bien que la procédure de livraison physique de la marchandise existe à l’échéance, ce n’est pas sa vocation première, de plus les contraintes opérationnelles de livraison en ferment la porte aux producteurs.

  • En résumé, « Il n’y a pas de camions Matif qui viendront chercher ma récolte à la ferme »

Mais oui, car mettre en place une opération de couverture financière via la vente de contrats à terme, revient pendant cette période à avoir « vendu » l’équivalent de son tonnage de production sur le Matif. Mais in fine, l’écoulement de ma marchandise se fera via mon collecteur.

Faut-il avoir un compte dédié dans une banque pour traiter sur le MATIF ?

Oui et non.

Oui, car pour passer des ordres et détenir des positions, il faut passer par le tandem Négociateur/Compensateur.

Non, si c’est mon collecteur qui traite sur le marché à terme à des fins de couverture et qui me fait profiter d’une solution clefs en main dérivée du marché à terme. Bien souvent ce sont des contrats de vente dits Indexés sur le Matif qui me sont proposés.

Pourquoi le prix que l’on me propose est différent de cotation Matif ?

En blé, colza ou maïs les cotations Matif représentent un débouché. Que mes produits aillent sur ce débouché ou sur un débouché concurrent, entre le prix départ ferme et le prix payé par l’acheteur final, il y a du transport et des intermédiaires à rémunérer.

Cet écart entre la cotation Matif et le prix payé à l’agriculteur, c’est ce qu’on appelle la base. Elle n’est pas fixe. Elle peut être plus ou moins grande, selon la qualité de ma production. Elle peut aussi être plus ou moins grande selon que les récoltes sont bonnes ou faibles dans ma région.

Et puis peut être que mes marchandises trouveront un débouché local plus rémunérateur ce qui peut aussi améliorer ma base.

  • Mon prix local peut progresser plus ou moins vite que la cotation matif. Vaste sujet, le tout étant de bien comprendre que la base ce n’est pas que du transport et la marge de mon collecteur.

Vais-je vendre plus cher ma récolte si j’utilise le Matif ?

Oui et non.

Non, car, Matif ou pas, ce qui fera le prix final de la récolte c’est avant tout le moment auquel on vend mais aussi la qualité de la marchandise livrée ou encore le débouché que mon collecteur aura pu trouver pour valoriser ma production.

  •   « Le Matif ce n’est pas une boite magique à démultiplier les prix ».

Oui quand les prix sont élevés longtemps à l’avance et que localement je n’ai pas la possibilité de fixer des ventes lointaines. Le recours au MATIF me permettra d’en profiter et de me sécuriser au lieu d’attendre et de risquer une chute des cours.

En conclusion : une référence incontournable qu’il faut comprendre

Parler du Matif c’est parler des contrats à terme sur les grains proposés par Euronext. Le Matif c’est désormais la référence incontournable du marché des grains en Europe.

  • C’est d’abord une cotation représentative, transparente et à longue échéance.  Reste à intégrer que mes prix locaux n’évoluent pas toujours avec la même vitesse et le même écart.
  • C’est aussi un formidable outil de couverture et de protection des marges que je vais pouvoir utiliser seul ou via mon collecteur. Mais quoi qu’il en soit cela ne change en rien le schéma d’écoulement habituel de ma marchandise.

Vous avez des questions sur la manière de tirer profit au mieux des marchés à terme ? Vous cherchez à mettre en place une gestion simple et efficace ? Je vous invite à prendre directement rendez-vous avec un membre de l’équipe Captain Farmer pour échanger par téléphone et trouver ensemble la solution qui vous convient le mieux.

Cet article vous a paru utile ?

Je partage cet article :